Sommaire

Premiers conteneurs sous Windows

1. Remarque préliminaire

Une large partie du présent chapitre a été consacrée à présenter les subtilités des conteneurs sous Windows, pour la bonne et simple raison qu’une fois l’installation et le paramétrage réalisés et les bonnes images de base choisies, les commandes sont exactement les mêmes qu’avec Docker sous Linux (il faut pour cela rendre grâce aux bienfaits de la normalisation, l’API Docker étant désormais standardisée par l’Open Container Initiative, ce qui a permis cette similitude quasi parfaite).

Toutefois, pour montrer tout de même que les conteneurs Windows fonctionnent effectivement comme ceux sous Linux, quelques manipulations vont être réalisées ci-dessous. L’intérêt est de montrer les différences qui ne sont pas dues à Docker lui-même, mais aux pratiques associées à son utilisation.

2. Remplacement de Nginx par IISIIS

Un des exemples traditionnellement utilisés pour démontrer l’intérêt des conteneurs en Linux est de créer un site web monté sur l’image Docker de Nginx, un serveur HTTP léger et très performant. Pour réaliser l’équivalent dans le monde Windows, il est naturel de se tourner vers l’image microsoft/iis, Internet Information Server étant le serveur HTTP de Microsoft (malheureusement bien moins léger, ...