SQL Server et le CLR Common Language Runtime

SQL Server est en mesure de gérer des données de plus en plus complexes mais il se doit également d’offrir la possibilité de définir sur le serveur des traitements de plus en plus précis et parfois complexes, ceci afin de fournir toujours plus de fonctionnalités. Dans certains cas, le langage Transact-SQL ne permet pas de définir le traitement voulu. Grâce à l’intégration du CLR (Common Language Runtime) .NET directement dans le moteur de base de données, il est possible de programmer des traitements à l’aide de C# ou bien VB.NET.

La programmation de ces traitements pourra alors se faire directement depuis Visual Studio. Pour que les méthodes et procédures ainsi définies soient utilisables depuis les instructions SQL, un mappage Transact-SQL avec le code MSIL (Microsoft Intermediate Language) est réalisé.

Le fait de passer par le CLR intégré à SQL Server est beaucoup plus sûr (et plus simple) que de faire appel à des procédures stockées étendues. En effet le CLR présent dans SQL Server n’est que partiel et ne couvre pas toutes les fonctionnalités offertes par le Framework .NET. Par exemple, tous les objets relatifs à la gestion de l’interface graphique n’y sont pas. En limitant le nombre de fonctionnalités offertes par le CLR, il est possible ainsi de se prémunir de certains codes...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19SQL.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Correction des exercices
Suivant
La création du code CLR géré dans SQL Server