Testez Projet:tester

1. La voie sans issue du TGV britannique Exemple:l’APT britannique Test:supprimer la phase de tests

Avez-vous entendu parler de l’Advanced Passenger Train (APT) ? Probablement pas, car cet équivalent britannique du TGV fut un échec retentissant. Le pire, c’est que la même technologie développée par les Italiens, le Pendolino, s’exporte aujourd’hui très bien. L’échec de ce projet ne provient donc pas de sa faisabilité technique ou commerciale : c’est uniquement la présentation calamiteuse du projet qui l’a fait dérailler !

Revenons aux années soixante-dix : face à l’aviation conquérante, les compagnies de train nationales perdent des parts de marché dans toute l’Europe. Pour y remédier, chacun élabore des projets de trains à grande vitesse. Les Français font le choix de reconstruire un réseau ferré adapté à la grande vitesse : courbes douces, virages relevés... D’autres parient sur un train pendulaire, dont la caisse s’incline dans les virages pour compenser la force centrifuge.

L’avantage de l’APT sur le TGV est d’éviter toutes les difficultés liées à la création d’un nouveau réseau : expropriation, coûts de construction, défis techniques… La British Rail prévoit une vitesse de pointe de 240 km/h avec...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPGP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Communiquez
Suivant
Que faut-il tester ?