Arrêt et démarrage du serveur

Comme l’indique le message du résultat de la commande initdb, il existe une méthode simple pour démarrer le serveur PostgreSQL :


[postgres]$ pg_ctl -D data -l journaltrace start
 

La commande postgres correspond au programme du serveur. C’est ce programme qui, une fois chargé, acceptera les connexions entrantes. Il est possible de démarrer le serveur ainsi mais ce n’est pas la meilleure méthode.

La commande pg_ctl est dédiée au contrôle du serveur PostgreSQL et donc au démarrage du serveur postgres. Il est donc possible de démarrer PostgreSQL comme il est indiqué, puis d’arrêter, de redémarrer ou de recharger le serveur. L’option -D permet de préciser le répertoire contenant les données et les fichiers de configuration. L’option -l permet de rediriger les messages vers un fichier de traces et l’option start permet de préciser l’action à effectuer.

Les options start, stop, restart et reload permettent respectivement de démarrer, d’arrêter, de redémarrer et de recharger le serveur.

La commande pg_ctl est utilisée par le script de démarrage du système de démarrage des systèmes GNU/Linux pour arrêter et démarrer le serveur PostgreSQL. Elle permet aussi d’enregistrer PostgreSQL en tant que service dans les systèmes Windows.

Deux options permettent d’enregistrer...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EP4POST.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Initialisation d’une instance
Suivant
Scripts Debian