Corrigé 2 Questionnaire sur la sécurité Wi-Fi

1. Question 1

1

La solution de chiffrement la plus faible est WEP1. Il dispose d’une clé de chiffrement RC4 de 64 bits. Le protocole connaît plusieurs faiblesses et ne doit plus être implémenté. Il faut lui préférer WPA, ou encore mieux WPA2.

2. Question 2

1 et 2

Le protocole WEP est couramment utilisé avec des clés de 64 ou 128 bits. Cependant, il existe des versions avec des clés de 256 bits, voire 512 bits.

3. Question 3

3

Le protocole WEP utilise RC4 pour assurer le chiffrement des données (confidentialité) et CRC-32 pour assurer l’intégrité.

4. Question 4

1 et 2

Pour assurer l’authentification, WEP utilise deux méthodes. La première est la méthode ouverte où il n’y a pas d’authentification (!). Cette méthode est souvent utilisée pour les accès Wi-Fi publics. La seconde méthode emploie une clé pré-partagée (Pre Shared Key ou PSK).

5. Question 5

4 et 5

WPA peut employer TKIP ou AES/CCMP. TKIP connaît plusieurs faiblesses, il est donc recommandé de passer à AES/CCMP ou bien encore WPA2.

6. Question 6

2 et 3

WPA peut être configuré pour authentifier les accès par clé pré-partagée (Pre Shared Key - PSK) ou bien en mode entreprise avec 802.1X. La première méthode est réservée à un usage particulier ou de petites...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_TP5CIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Corrigé 1 Questionnaire sur le Wi-Fi
Suivant
Introduction