Diagnostiquer les problèmes

1. Vue d’ensemble

Depuis la version 11, Oracle inclut une nouvelle infrastructure pour le diagnostic des problèmes.

Le composant principal de cette infrastructure est le Référentiel de diagnostic automatique (Automatic Diagnostic Repository - ADR). ADR est un répertoire qui stocke de façon structurée et centralisée toutes les données de diagnostic, par exemple des fichiers de trace ou d’alerte. ADR

Cette infrastructure introduit deux concepts : les problèmes et les incidents.

Un problème est une erreur critique de la base de données, comme les erreurs internes (ORA-00600), les erreurs du système d’exploitation (ORA-07445) ou le manque de mémoire dans la Shared Pool (ORA-04031). Chaque problème est identifié par une clé qui inclut le code de l’erreur (par exemple ORA-600) et éventuellement, des paramètres supplémentaires.

Un incident est une occurrence d’un problème. Chaque incident est identifié par un numéro d’incident. Lorsqu’un incident se produit, la base de données effectue les actions suivantes :

  • une entrée est écrite dans le fichier d’alerte de l’instance (voir ci-après) ;

  • une alerte est envoyée à Oracle Enterprise Manager ;

  • des informations de diagnostic sont capturées et enregistrées dans des fichiers d’incident qui sont marqués avec...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19CORAA.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
La documentation Oracle
Suivant
Les tâches de maintenance automatisées