Plan de reprise d’activité

1. Quand le désastre arrive

images/chap10_001.png

Figure 1 : Quand le pire arrive

Quand on parle de haute disponibilité, on parle souvent, en parallèle, de reprise d’activité, d’où l’expression HA-DR (High Availability-Disaster Recovery).

Si le but de la haute disponibilité est de garantir la disponibilité des applications dans le plus grand nombre de cas de figure possible, il faut aussi prévoir ce qui semble parfois improbable : une panne majeure qui conduit à l’indisponibilité partielle ou totale du service, voire à sa destruction totale.

C’est souvent une leçon apprise trop tard : il ne faut jamais pécher par excès de confiance. Rappelons la loi de Murphy : tout ce qui est susceptible d’aller mal ira mal. Et le corollaire de Finagle : tout ce qui peut aller mal le fera au pire moment. Rappelons aussi qu’il existe deux sortes d’ingénieurs système : ceux qui ont fait une énorme bêtise et ceux qui vont la faire.

Les auteurs ont eu l’occasion d’expérimenter en production réelle divers cas de figure. Les métiers liés à la production informatique mettent parfois les nerfs à rude épreuve. Comment réagir lorsqu’on perd l’interconnexion entre deux centres de données ? Comment réagir lorsque quelqu’un éteint tous les répartiteurs de charge...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPHADIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Introduction
Suivant
Sauvegardes