Une multiplication des terminaux utilisateurs

Avant de rentrer dans le détail des raisons de cette évolution, arrêtons-nous un instant sur l’architecture mise en œuvre par les services numériques connectés, c’est-à-dire reposant sur des échanges client-serveur (les serveurs étant souvent situés dans un centre de données connecté à Internet). Nous distinguons dans cette architecture trois couches :

  • La couche « utilisateurs », composée des terminaux eux-mêmes, qu’ils soient des ordinateurs, des smartphones ou des objets connectés.

  • La couche « réseaux », qui permet de faire transiter les informations entre les terminaux et les serveurs.

  • La couche « centres informatiques », dans laquelle se situent les services internet consommés par les terminaux, permettant ainsi le recueil, le traitement et le stockage des données utilisateurs.

images/02-01.png

Architecture d’un service numérique connecté

Cette architecture est similaire à celle proposée par l’étude GreenIT.fr présentée au chapitre précédent. Il est néanmoins important de noter que bien que ces couches soient distinctes, elles sont interdépendantes. En particulier, la croissance du nombre de terminaux présents dans la couche « utilisateurs » entraîne une croissance des besoins dans les deux autres...

couv_HSDPGREENITDE.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Introduction
Suivant
L’ère du big data