Bus I2C Bus

Nous l’avons déjà utilisé, par exemple pour communiquer avec l’afficheur LCD. Mais il peut aussi servir à échanger des informations avec un autre Arduino. En théorie, le bus I2C est capable de relier jusqu’à 128 périphériques (à condition que chacun possède une adresse différente). Ce protocole de communication nécessite qu’un des périphériques tienne le rôle du "maître". Il donne les ordres aux autres, les "esclaves" qui obéissent. I2C

Les termes de "maître" et "esclaves" peuvent paraître choquants pour désigner la communication entre les périphériques. Il est certain que la comparaison est plutôt de mauvais goût. Cependant, il s’agit de la terminologie officielle, employée depuis quelques décennies. Il est donc difficile de ne pas l’utiliser.

1. Le mode Master Writer (le maître écrit) Master Writer

Dans cet exemple de communication entre deux cartes Arduino, le maître est équipé de quatre boutons. Si l’on appuie sur l’un d’eux, il envoie l’information à l’autre Arduino (l’esclave), qui allume ou éteint la LED correspondante.

Pour le branchement, il y a deux possibilités. Vous pouvez alimenter chaque Arduino séparément.

 Dans ce cas, reliez seulement les bornes analogiques A4, A5 et la borne...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF2ARD.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Introduction
Suivant
Liaison série