Les services et la ToIP

Au cours des vingt dernières années, les traitements de la plupart des services offerts aux usagers des réseaux historiques ont été petit à petit externalisés des commutateurs traditionnels du fait du montant de plus en plus important de données à gérer.

Sont apparus de ce fait de nouveaux équipements à vocation informatique, des serveurs utilisés jusque-là pour supporter des bases de données. Plus rapides, plus capacitifs, ils allègent les commutateurs et permettent à ceux-ci de se concentrer sur leurs fonctions primaires, contrôler les appels et commuter les circuits TDM. Avec l’apparition du modèle NGN et donc de la ToIP, ces serveurs doivent également s’adapter afin d’harmoniser l’architecture du réseau. 

Notamment leur appellation change : le SCP (Service Control Point - point de contrôle de service) devient l’AS AS (Application Server - serveur d’application) le SRP SRP (Specialized Resource Point - point de ressource spécialisée) devient le MS MS (Media Server - serveur de média). De même le protocole de dialogue entre AS et MS, l’INAP (Intelligent Network Application Protocol- protocole d’application du réseau intelligent, recommandation Q.1218 de l’UIT) peut être remplacé par le SIP. Dans le cas où le dialogue MGC/AS s’opère via le protocole INAP, il est nécessaire...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DP3TOIP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
L'interconnexion des réseaux
Suivant
La connectivité IP