Les priorités de la mise en œuvre d’ITIL

La méthodologie de la mise en œuvre d’ITIL étant clarifiée, comment va-t-on définir les objectifs atteignables (étape 3) ? Comment va-t-on gérer les priorités ? Quels processus va-t-on mettre en œuvre et par lequel commencer ? Il n’y a pas de réponse générique dans les livres officiels de l’OGC. La réponse est dans l’analyse des résultats de l’étape 2, l’état des lieux. C’est pour cette raison que l’état des lieux doit couvrir tout le périmètre de l’informatique.

Deux critères vont permettre de choisir la bonne priorité : quel est le point qui est le plus vulnérable dans l’organisation actuelle ou dans la manière de travailler ? Qu’est-ce que l’on peut faire à court terme et avec un effort minimal ? La conjonction de ces deux critères donnera la ou les activités du ou des processus prioritaires à mettre en œuvre.

Lors du démarrage de la démarche ITIL, le premier objectif doit impérativement être atteint et visible à très court terme (deux ou trois mois maximum). Il faudra ensuite communiquer fortement sur l’atteinte de cet objectif pour maintenir et générer une motivation dans la démarche (étape 6).

Ceci étant dit, un certain nombre de processus sont très structurants...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EP23ITI.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
La formation des collaborateurs à la démarche ITIL
Suivant
Les facteurs de succès et les causes d’échec de la mise en œuvre d’ITIL