Une nouvelle culture pour servir une nouvelle utilité BESOINS:Culture numérique

Il faut bien le dire, notre monde vit depuis bien longtemps sur la base des fameuses "Trente glorieuses". Dans les années 70, se sont particulièrement affirmés deux grands phénomènes : d’une part l’ère industrielle (et du service) et d’autre part le capitalisme.

Le capitalisme, matérialisé par l’esprit de consommation et la génération baby boomer a démontré la puissance de notre civilisation. Mais il a également démontré ses limites en termes d’écologie et d’éthique. On prendra pour exemple les bouteilles de plastique Coca-Cola qui se retrouvent en quantité infinie dans les océans et en Centrafrique car, pour servir un produit de qualité, il fallait bien un conditionnement de qualité.

Dit autrement, le capitalisme a dressé un schéma simple et unique de développement dans lequel en contrepartie d’un produit de qualité servi par le marketing, il était possible de générer de l’argent sans se préoccuper d’autres facteurs pourtant fondamentalement nécessaires à notre équilibre.

Tout cela a implicitement donné naissance à une identification culturelle entre une génération et une économie. De plus, dans cette économie "bien construite"...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_MB7RESSO.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Un besoin d’intégration pour servir l’utilité
Suivant
Une ère nouvelle nécessaire à l’utilité