Mise en place d’un StatefulSet StatefulSet

1. Augmentation du nombre de pods associés au déploiement

En informatique, l’augmentation du nombre de lancements d’une même application permet de régler deux types de problèmes :

  • augmentation de la résilience d’un système,

  • augmentation de la capacité de traitement d’un système.

Kubernetes offre un mécanisme permettant de faire de la montée en charge automatique au niveau des déploiements.

Pour changer le nombre de pods associés à un déploiement, vous pouvez vous appuyer sur la commande kubectl suivie des options suivantes :

  • le verbe scale,

  • le type d’objet à modifier (deployment),

  • le nom de l’objet à modifier (mariadb),

  • le nombre de réplicats souhaité (--replicas=2).

Pour passer de 1 à 2 pods, l’opération pourra se faire avec la commande suivante :

$ kubectl scale deployment mariadb --replicas=2 

Consultez l’état des pods de mariadb :

$ kubectl get pods -l app=mariadb --watch 

Ci-dessous les premières lignes renvoyées par cette commande :

NAME                      READY   STATUS             RESTARTS   AGE 
mariadb-6c758c6984-4pnjw  0/1     ContainerCreating  0         1s 
mariadb-6c758c6984-czsbw  1/1     Running      ...
Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPKUB.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Déploiement d’une base de données MariaDB
Suivant
Base et compte de test