Abstractions d’orchestration

Le principe d’un orchestrateur de système d’information est de créer des abstractions permettant de manipuler, de distribuer et de rendre des services informatiques, à travers les réseaux informatiques, très souvent via HTTP, mais pas exclusivement. On parle souvent de la complexité de maintenir une machine à états de façon distribuée. Orchestrateur

Une des idées derrière l’utilisation d’un orchestrateur est la possibilité d’avoir une utilisation optimale des ressources disponibles. L’objectif étant, à travers diverses contraintes, de permettre un mécanisme de décision répondant de manière optimale au contexte. Ces éléments seront détaillés dans la section Scheduler.

Il y a deux grandes catégories d’outils d’orchestration :

  • Les outils à accès distant (tel Ansible), qui accèdent aux serveurs distants pour y effectuer des opérations ciblées (playbooks).

  • Les outils (tel Puppet) utilisant un agent local qui assure la « cohérence » du serveur face à des états définis.

L’architecture physique, technique et logicielle pouvant être variée (PowerPC, AMD et autres, type de processeur - x86, ARM, etc. -, espace disque, type de disque dur, etc.), il est néanmoins nécessaire de passer par certaines abstractions ayant pour...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPHADIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Introduction
Suivant
Automatisation ou orchestration ?