Sommaire

Introduction

L’intelligence artificielle ou IA est au cœur de nombreux débats et est le fer de lance de la majorité des entreprises. Il ne se passe plus une journée sans qu’une communication ne soit faite sur une nouvelle intelligence artificielle capable d’en faire plus que la précédente. La guerre industrielle est lancée et tout prête à imaginer qu’elle ne se terminera que par une entité artificielle égale ou supérieure à l’humain. C’est dans ce nouveau monde qui se prépare qu’apparaît la branche cognitive de l’intelligence artificielle qui s’appuie sur des domaines et outils tels que l’apprentissage et l’auto-apprentissage, les réseaux de neurones, la langue naturelle, les arbres de décision, et dont les objectifs sont de déduire des faits marquants, repérer des motifs, prédire des tendances, imaginer de nouveaux services à mettre en place et ainsi aider l’humain à décider.

J’ai eu ma thèse de doctorat à une époque où l’intelligence artificielle n’était pas aussi populaire qu’elle l’est aujourd’hui. Travailler sur les motifs contextuels dans les contrats de franchise (« Adaptation interactive de documents dans le contexte des transactions électroniques », LIRMM, 1999) n’était pas quelque chose d’évident. Néanmoins, ...