Sommaire

Réplication en flux

La réplication intégrée à PostgreSQL, dite « Streaming Replication », se base sur les mécanismes de sauvegarde et de restauration, pour mettre en œuvre une ou plusieurs instances dites « standby » d’une instance principale de PostgreSQL. 

Les procédés de sauvegardes physiques intégrées s’appuient eux-mêmes sur les journaux de transactions, et logiquement, la réplication de données consiste à rejouer, en continu, sur les instances « standby » le contenu de ces journaux de transactions.

Les premières techniques de réplication consistaient à relire les journaux de transactions archivés dans le cadre du paramètre archive_command. Cette technique existe toujours, et peut être utilisée pour permettre une souplesse accrue de la topologie des nœuds PostgreSQL.

Avec les versions 9 de PostgreSQL est apparu le protocole de réplication intégré, qui permet à une instance de se connecter à une autre instance, pour lire en continu le contenu des journaux de transactions.

Cette technique de réplication peut être utilisée en cascade, c’est-à-dire que chacun des serveurs « standby » peut servir de source de réplication à un autre serveur « standby » limitant ainsi le poids des serveurs « standby » ...