Prototypage industriel

La co-idéation de l’objet connecté commande, au-delà d’une projection sur papier, le fameux « pptware », l’œuvre au noir, la confrontation avec la réalité du matériel et des contraintes d’une approche industrielle. Les folles années d’Internet comme les grandes heures du mobile se sont construites sur la facilité quasi-magique du logiciel. Le software-power offrait une large souplesse où une erreur pouvait être corrigée, un algorithme optimisé dans l’heure. Le matériel répond à d’autres contraintes héritées d’une autre époque, celle de la production de masse. Pire encore, les joies de la mondialisation ont délocalisé les centres de production, coupant la transmission du savoir en Europe, rallongeant les temps et coûts de transport tout en rajoutant une surcouche culturelle. L’entrepreneur IoT est un triathlète quand l’entrepreneur Internet n’est qu’un marathonien.

Lorsque l’on pense prototypageS, il convient d’en parler au pluriel. En effet, il existe un process itératif assez bien rôdé maintenant visant à formaliser, en plusieurs étapes, un produit fini bon à la commercialisation.

Le chapitre précédent aura été l’occasion de travailler sur le concept et les premières étapes de la matérialisation d’une...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPOC.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Design
Suivant
Commercialisation