Gestion avancée des serveurs de dépôts

Pour un administrateur, s’affranchir des serveurs de dépôts officiels répond à plusieurs demandes : plus de disponibilité, plus de maîtrise sur les paquets entrants, plus de cohérence entre les systèmes de l’organisation.

Afin de s’assurer de la bonne application des mises à jour, cette branche se déporte sans problème sur un serveur local, ce qui pour Serinux entraîne une modification de ses capacités par l’ajout d’un disque dur supplémentaire.

1. Principes d’un montage prédéfini

Le montage manuel d’un périphérique a été abordé lors de l’installation du CD-ROM des « Additions Invités ». Ici, il sera question de l’utilisation du fichier /etc/fstab pour le montage automatique d’un système de fichiers.

a. Règles de base d’un système de fichiers Linux

Sans entrer dans les détails, notez que chez Linux, tout est fichier : du fichier standard au fichier spécifique représentant un répertoire, en passant par des fichiers spéciaux que sont les fichiers périphériques, etc.

Les types de fichiers, au nombre de sept, sont représentés par la première lettre descriptive visible lors de l’exécution de la commande ls -l :


root@serinux:~# ls -ld /etc/rmt /lib /dev/sda /dev/null /dev/log /run/user/1000/bus...
Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI9DLIN.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Inspection, maintenance et optimisation
Suivant
Contrôle des ressources utilisateurs