Conclusion

ALM Quality Center est depuis plus de vingt ans un outil de test du marché des plus complets.

Il permet à tout professionnel du test d’implémenter de manière méthodique une politique industrielle mature en matière de qualité.

Il autorise toutes les possibilités de mesure de la qualité, tant des produits que de l’évaluation des méthodes de travail.

Son déploiement est aujourd’hui parfois remis en question en raison de l’arrivée des Processus Agiles, ce qui est selon nous une erreur : il est en réalité un outil mal compris, trop souvent mal customisé, qui a pourtant la capacité de répondre à l’Agilité encore aujourd’hui.

QC demande une réelle expertise, mais une fois la barrière de la langue de Shakespeare franchie, il est beaucoup plus simple d’utilisation qu’il n’y paraît.

Les mauvaises pratiques que nous avons évoquées tout au long de ce livre démontrent que QC est en réalité mal compris et qu’une meilleure approche ou même une formation permettrait de répondre sans difficulté à une grande variété d’organisations, une multitude de typologies de projets et de rôles.

Loin d’être un "outil vieillissant", il reste au contraire un incontournable dans son domaine. 

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPALMQC.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Les inconvénients