Changement d’environnement de travail

Pour l’instant, les activités sur le serveur n’ont pas nécessité d’interface graphique. L’administration des services classiques (web, mail, FTP, etc.) se réalise facilement à l’aide d’une console, que ce soit un serveur local ou un serveur distant. Dans ce dernier cas, l’administrateur ne dispose habituellement que d’une connexion SSH (Secure Shell).

Les logiciels modernes se développent de plus en plus avec une interface d’administration graphique soit indépendante, soit le plus souvent par l’intermédiaire d’un navigateur web. Et, pour des raisons de sécurité dans le cas d’un serveur, certaines interfaces sont limitées au « localhost » c’est-à-dire à partir de la machine elle-même en local.

Dans le chapitre suivant, l’installation d’un outil de « monitoring » rend nécessaire l’installation sur le serveur d’un environnement graphique.

1. Serveur X

L’environnement graphique peut être minimal (et spartiate) de façon à ne consommer que le minimum de ressources. Dans ce cas, l’installation se résume aux paquets logiciels suivants :

  • xfonts-base : les polices standards pour xserver.

  • xserver-xorg-input-all : le « métapaquet » (paquet de groupe) pour les pilotes de périphériques pour xserver.

  • xinit : le paquet logiciel nécessaire...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI9DLIN.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Mise en place d’un programme partagé
Suivant
Fichiers de journalisation