Les grands silos manufacturiers

1. Apple

L’image d’un écosystème propre à Apple émergea dès la sortie de son fameux Mac, en 1984. Une fois que les possibilités techniques le permirent (rappelons que la limite mémoire était de 128 Ko à l’époque), la firme proposa sa suite Office et sa propre imprimante. En comparaison, avec son système ouvert à la concurrence et la décision de ne pas systématiquement embarquer les produits dédiés (comme Internet Explorer ou la suite Office), Microsoft connut plus de difficultés à démarrer.

Dans le secteur du mobile, Apple s’est immédiatement tourné vers la réalisation d’une offre intégrée. Ce choix s’explique par la culture de qualité, le culte du secret et la volonté de maîtriser de bout-en-bout la chaîne de production pour porter librement la vision de Steve Jobs... C’est aussi sur ces bases matérielles (l’iPod) et logicielles que se construisit l’iPhone (« un téléphone, un navigateur, ...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPOC.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Les écosystèmes IoT
Suivant
Étude de marché