Sommaire

Les structures de contrôle

1. if

La structure de contrôle if permet de réaliser des tests. La commande placée derrière le mot if est exécutée. En fonction du code renvoyé par celle-ci, le shell oriente le flux d’exécution dans la partie then si la commande a renvoyé vrai ($? vaut 0), dans la partie else si la commande a renvoyé faux ($? > 0). Si la commande renvoie faux et qu’il n’y a pas de partie else, le flux d’exécution se poursuit à la première commande située sous le fi.

Première syntaxe

if commande1 
then 
  commande2 
  commande3 
  ... 
else 
  commande4 
  ... 
fi

Deuxième syntaxe

La partie else est facultative.

if commande1 
then 
  commande2 
  commande3 
  ... 
fi

Troisième syntaxe

Il est possible d’utiliser le mot-clé elif qui signifie sinon si.

if commande1 
then 
  commande2 
  ...  
elif commande3 
then 
  commande4 
  ...  
elif commande5 
then 
  commande6 
  ... 
else 
  commande7 
  ... 
fi

Le mot-clé fi représente la fermeture du if. Le mot-clé elif n’a pas de fermeture. 

Autres syntaxes

Le mot-clé then peut être placé sur la première ligne à condition d’utiliser un ; pour le séparer de la commande.

if commande1 ; then 
   commande2 
  ...fi

Il est également possible d’imbriquer ...