Sommaire

Centre de données

En 1989, Microsoft concevait son premier centre de données à Redmond. Depuis, de nombreux autres datacenters ont été érigés pour supporter ses services à destination du plus grand nombre, tels que le système de téléphonie par Internet Skype, le stockage OneDrive ou encore le moteur de recherche Bing.

Des chiffres vertigineux, fournis par Microsoft, donnent un ordre de grandeur du marché détenu par les 200 services cloud de la firme : 50 milliards de minutes de connexion Skype par jour, 5,8 milliards de requêtes Bing chaque mois, 1 milliard de clients ou encore le fait qu’une entreprise sur quatre utilise Office 365…

Face à cela, 100 datacenters, répartis dans 90 pays, hébergent des millions de serveurs, avec des équipes pour les administrer disponibles 7 jours sur 7 et 365 jours par an.

La conception d’une telle infrastructure repose sur des principes importants, tels que la résilience des services, la résolution des pannes matérielles grâce aux logiciels et des solutions capables de s’autoréparer en contournant les défaillances. 

Les centres de données Microsoft utilisent un concept modulaire à base de containers ou ITPAC (IT Pre-Assembled Component), permettant une extension rapide des infrastructures cloud en fonction des besoins des clients.

images/02Ri10.png

Source : https://www.microsoft.com/fr-fr/cloud-platform/global-datacenters

L’ajout des containers ...