Tout peut poser problème

Si un principe doit être extrait du livre pour être mis en avant dans cette conclusion, c’est que les problèmes de performance peuvent provenir de n’importe quelle partie du code. Il n’existe pas de recette miracle pour savoir où trouver les éventuels problèmes et seul le profilage pourra nous montrer la piste.

Il est absolument essentiel, lorsqu’un scénario est trop lent sur une application donnée, de ne surtout pas lancer l’analyse en aveugle, en se basant par exemple sur des a priori provenant de la simple lecture du code, ou pire sur une session de débogage (même si Visual Studio inclut dorénavant des métriques de temps d’exécution pouvant mettre sur la piste). De la même manière que la production d’un test unitaire le plus simple possible est le meilleur moyen de bien cerner un bogue fonctionnel, l’application d’un scénario de test avec un profileur en enregistrement des compteurs est la recette de base de la résolution d’une lenteur applicative.

Cette remarque préliminaire permettra au lecteur de prendre suffisamment de recul sur l’expérience que nous proposons ci-dessous, à savoir l’établissement d’une checklist des principaux problèmes de codage .NET pouvant conduire à des performances insuffisantes. Cette liste est bien sûr en partie subjective et contestable, car les problèmes peuvent avoir...

couv_EI2ECR.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Aller plus loin en réarchitecturant
Suivant
Checklist