Sommaire

Les jointures

Cette question trouve sa réponse avec l’opération de jointure, et plus particulièrement, avec la jointure naturelle.

L’opération de jointure est une opération essentielle en algèbre relationnelle et pour les utilisateurs d’une base de données.

En effet, nous avons structuré, dans les chapitres précédents, nos données pour qu’elles constituent des informations cohérentes et nous les avons organisées, entre elles, de telle manière que cela soit le miroir de la réalité, via le schéma entités- associations. En particulier, les associations de ce dernier représentent les liens entre les entités.

Ainsi, quand les utilisateurs voudront retrouver des informations de synthèse (liste des factures de tel ou tel client, nomenclature d’un produit…)…, il faudra qu’ils rapprochent ces informations, disséminées sur plusieurs relations, avec un ou plusieurs critères de rapprochement pour isoler les bonnes données et obtenir des résultats exacts.

La jointure est un dérivé du produit cartésien avec, en plus, une condition permettant de comparer la valeur d’attributs. Il y aura une étape de concaténation d’attributs provenant de deux relations puis élimination des tuples ne vérifiant pas la condition de rapprochement.

Comme pour l’opération de produit cartésien, les deux tables ...