Sommaire

Le changement managérial

Tant que l’activité de la majeure partie des entreprises était industrielle, le style de management autoritaire était le plus efficace. Les théories d’Adam Smith, de Frederick Taylor, puis Henri Ford rendent ces entreprises de plus en plus performantes. Les activités nécessaires à la réalisation d’un bien de consommation, d’un produit, sont connues à l’avance et précisément décrites sous forme de processus. Dans son ouvrage, The principles of scientific management, Taylor décrit de manière très claire les responsabilités des ouvriers et des managers. Le premier exécute sans avoir besoin d’autres connaissances que celles qui lui sont transmises par le management. Il doit rester focalisé sur sa tâche et l’ensemble des tâches ne doit plus être coordonné par des groupes d’ouvriers, mais par des managers. La performance de ces entreprises est liée à la qualité de leurs processus, la rigueur avec laquelle ils sont mis en œuvre et la productivité des employés, c’est-à-dire la vitesse à laquelle ils sont capables de réaliser une succession de tâches. Style de management

Le problème dans un projet, c’est justement qu’il est porteur d’un grand nombre de variables inconnues. S’inspirant du modèle industriel, durant cinquante ans ...