Sommaire

Introduction

En tant que Cloud Solution Architect Azure et P-Seller (avant-vente Microsoft), nous avons pu, durant ces trois dernières années, aborder avec différents clients les problématiques techniques auxquelles ils étaient confrontés. Nous avons proposé des solutions, qui parfois ont été retenues, d’autres fois non. La concurrence avec Amazon AWS reste rude, mais Microsoft adapte régulièrement ses prix pour être très compétitif. Cela n’est pas un hasard si depuis quelques années, la part de marché de Microsoft dans les technologies du cloud croit plus fortement que celle du leader Amazon. La puissance commerciale de la firme de Redmond est indéniable et lui permet de rattraper, petit à petit, son retard.

Un des avantages de Microsoft est sa position historique dans les entreprises, y compris du côté des infrastructures serveur. Un exemple concret est la sortie du système d’exploitation Windows Server 2016 et le programme Azure Hybrid Use Benefit : l’entreprise peut utiliser la même licence de l’édition Datacenter dans son réseau local et dans Azure. Le taux de calcul (donc l’économie potentielle) est cette fois basé sur l’utilisation d’une machine virtuelle Linux dans Azure, soit une économie finale d’environ 30 %. Voilà pourquoi, selon moi, Microsoft va finir par être l’acteur majeur du cloud.

Je décris ...