Le flux de travail en impression 3D

Pour désigner le processus complet de création d’une pièce, de la naissance de l’idée jusqu’à l’impression 3D, on peut utiliser le terme anglais workflow, qui se traduit par "flux de travail" ou encore "processus de travail". Processus de création

images/Ch3_S2_IMG1.png

Processus de création d’un prototype en 3D, de la naissance de l’idée jusqu’à l’impression 3D Prototype

Tout d’abord, l’idée de la pièce va naître sur papier ou dans l’imagination. Il faudra ensuite concevoir la pièce à l’aide d’un logiciel de conception 3D. Ces deux premières étapes ne sont pas nécessaires à l’apprentissage de l’impression 3D, mais les imprimeurs les plus créatifs s’essayent tôt ou tard à la conception.

En fin de conception, le dessinateur effectue un mesh 3D (maillage 3D) de la pièce pour le transformer dans un format exploitable par un slicer 3D (trancheur 3D). Ensuite vient la préparation du modèle à l’impression dans le slicer. On appelle cette étape le slice en anglais, ou encore le tranchage en français.

images/Ch3_S2_IMG2.png

Exemples de début et de fin de fichier .gcode définis dans le slicer 3D

Une fois le modèle préparé et les paramètres d’impression ajustés, le slicer va créer un fichier machine contenant de nombreuses lignes...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF3DIMP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Composition d'une imprimante 3D FFF
Suivant
Les points clés du montage de votre imprimante 3D