Sommaire

Mais pour quoi faire ?

L’interrogation est légitime : pourquoi avons-nous besoin de découvrir dynamiquement les caractéristiques d’objets alors qu’il suffit de les référencer dans nos projets pour que Visual Studio fasse le travail ?

Deux exemples :

  • Les "plug-ins" :

    Vous avez conçu une application ludique permettant aux petits et grands de se cultiver. L’application permet au joueur de s’identifier, de choisir un sujet à travailler et... de s’amuser (le plus important pour apprendre). L’application mesure alors des temps d’apprentissage, d’exercices, comptabilise des scores, les compare et délivre même des récompenses, etc. Un succès !

    Les modules pédagogiques ne sont pas encore tous développés, car vous avez besoin du concours de spécialistes en géographie, en histoire, en math, etc. Les joueurs se verront proposer en téléchargement ces nouveaux modules au fur et à mesure de leur disponibilité. Une fois récupérés, votre application devra les reconnaître et les intégrer alors même qu’elle en ignorait l’existence quelques secondes plus tôt ! Oui, mais alors comment ?

    La "réflexion" sera une solution élégante. Elle permettra à votre application de parcourir le répertoire de téléchargement, de "radioscoper" dynamiquement ...