Sommaire

Présentation de GraphQL et premières requêtes GraphQL

Il y a quelques années, pour appeler une API distante, la référence en termes de moyen technique pour y parvenir était SOAP, avec lequel on encapsulait requêtes et résultats dans de verbeux flux XML. Puis est arrivé REST qui redonnait sa place aux basiques de HTTP et profitait du JSON pour décrire les échanges. Beaucoup plus simple à appréhender que SOAP, les développeurs web notamment n’ont pas mis longtemps à l’adopter.

Aujourd’hui, un nouveau moyen de requêter une API fait parler de lui : GraphQL (http://www.graphql.com/). Explorons ses avantages dans ce chapitre en développant une application React faisant appel à une API GraphQL pour persister des données.

1. Qu’est-ce que GraphQL ? GraphQL

Pour faire simple, GraphQL est une convention pour échanger des données entre un client (un front-end React par exemple) et un serveur (Node.js, PHP…).

À la base d’une API GraphQL, on trouve donc :

  1. la description des objets pouvant être retournés par une requête : par exemple, un utilisateur comporterait un ID numérique, un nom, une date de naissance, tandis qu’un article aurait comme champs un ID, un titre, un contenu textuel, et une référence vers l’utilisateur l’ayant créé ;

  2. la description des méthodes qui peuvent être appelées sur l’API, ...