Créer un serveur TCP/IP ou UDP/IP qui utilise le démon inetd

Problème

Vous voulez déléguer au super-démon inetd le travail d’écoute sur le port de votre serveur et ne vous charger que du cœur de votre serveur.

Le terme de daemon, inspiré par les démons du physicien Maxwell, est l’acronyme de Disk And Execution MONitor. Nous n’hésitons donc pas à le traduire démon du fait de son origine. Un démon désigne un processus s’exécutant en tâche de fond dans l’attente d’un signal précis ou d’une condition qui se vérifie.

Solution

Créez un programme qui présuppose la connexion établie, avec stdin pour la lecture des données venant du client et stdout pour lui écrire.

Discussion

Le démon inetd est ce qui s’appelle un super-démon, à savoir qu’il écoute sur les ports définis dans son fichier de configuration, généralement /etc/inetd.conf. Lorsque nous cherchons à nous connecter à l’un des ports écoutés par ce super-démon, il exécute le programme associé au port concerné en connectant la socket cliente à stdin pour la lecture des données et stdout pour leur écriture.

Un serveur qui utilise le démon inetd est donc tout simple à écrire, en voici un exemple :...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EI3CACT.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Créer un serveur TCP/IP mono-processus sans thread
Suivant
Résoudre le problème des architectures petit et gros boutistes