Outils d’administration

Exchange Server 2010 reconduit les deux principaux outils d’administration de la plateforme que sont la console EMC (Exchange Management Console) et le module PowerShell pour l’interface de commande, ce dernier étant apparu pour la première fois avec la version 2007 du produit. Le principe reste le même, à savoir que tout ce qui peut se réaliser dans l’interface graphique de la console a son équivalent en commande PowerShell. Qui plus est, il existe de nombreuses opérations qui restent réalisables uniquement via PowerShell et qui n’ont pas d’équivalent dans la console EMC. Enfin, la console dispose, à la fin de chaque assistant ou dans la plupart des boîtes de dialogue multionglets, d’un bouton qui permet de récupérer sous forme de ligne de commande, un script PowerShell à sauvegarder pour l’opération qui vient d’être réalisée par l’administrateur. Ce script pourra être alors adapté pour être réutilisé dans le cadre de l’automatisation d’opérations qui seraient considérées comme récurrentes dans la gestion quotidienne de la plateforme.

La version 2010 introduit un troisième outil d’administration appelé ECP (Exchange Control Panel). ECP est une console web, accessible à la façon d’Outlook Web App, via un navigateur. Elle sert à un administrateur...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_ei10excs.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Rôles
Suivant
Pré-requis