Sommaire

Persistance des données en XML XML

Nous savons maintenant définir des classes, les instancier, les inscrire dans des collections que l’on peut interroger. Mais actuellement, dès que le programme s’arrête, toutes les données sont perdues ! On va donc s’intéresser aux moyens de les "persister", c’est-à-dire les écrire sur un support physique comme disque dur, clé mémoire USB, carte SD ou encore sur le cloud dans lequel on loue des espaces de stockage (on ne parle plus des disquettes, qui ne servent qu’à illustrer les boutons de sauvegarde de nos applications...).

La plupart du temps, la persistance d’un objet revient à sauvegarder le contenu de ses propriétés. Quand notre programme relira sa sauvegarde, il commencera par instancier un objet du même type, "vierge" de données, mais avec des méthodes prêtes à fonctionner. Ensuite, il remplira les propriétés lues depuis le fichier. Le code des méthodes de l’objet persisté se trouve donc dans le programme C# compilé et les données dans un fichier à part. Il existe des cas d’utilisation ou description des propriétés et leur contenu se trouve dans un même fichier de données, mais nous nous intéressons au cas plus simple de persistance de données uniquement.

Proposer une fonction de sauvegarde des données peut amener à modifier notre ...