Sommaire

La modification de données

Nous avons vu l’insertion et la suppression de données, il reste maintenant la modification d’une ou de plusieurs lignes d’une table avec l’ordre UPDATE.

1. L’ordre UPDATE

Cet ordre est syntaxiquement simple à mettre en œuvre. Il permet de mettre à jour 1 à x colonnes d’une table et de 1 à x lignes avec le même ordre.

Comme le DELETE il est possible d’ajouter des restrictions avec la clause WHERE.

Exemple de modification dans la table Tarifs

UPDATE Tarifs SET Prix = 99;

Si on ne met pas de restriction, tous les prix de la table Tarifs vont passer à 99.

idTarif

hotel

typeChambre

DateDebut

DateFin

Prix

1

1

1

2017-10-01

2018-04-14

99

2

1

2

2017-10-01

2018-04-14

99

3

1

3

2017-10-01

2018-04-14

99

4

1

4

2017-10-01

2018-04-14

99

5

1

5

2017-10-01

2018-04-14

99

6

1

6

2017-10-01

2018-04-14

99

7

1

7

2017-10-01

2018-04-14

99

8

2

1

2017-12-15

2018-04-15

99

Il est donc important avant d’exécuter un ordre UPDATE de bien vérifier le nombre de lignes impactées par cette modification. Il est conseillé de faire un SELECT en amont pour visualiser les lignes sélectionnées.

Dans Oracle, en cas d’erreur, il est toujours possible d’exécuter un ROLLBACK juste après l’UPDATE afin de rétablir les données d’origine.

Exemple de modification dans la table Tarifs sur une seule ligne

UPDATE Tarifs SET Prix = 68.99 
WHERE idTarif = 3;

Seule la ligne avec le numéro ...