L’enjeu spécifique de la protection des Donnée:personnelledonnées personnelles

Le législateur français a très tôt pris conscience de la nécessité d’encadrer le fichage des personnes physiques2 en promulguant il y a plus de quarante ans la loi informatique et libertés3. Lançant une inspiration européenne quant à la réglementation des « informations nominatives », l’Union Européenne a rapidement retourné le boomerang en définissant puis réglementant la protection des « données personnelles » par une directive de 19954 remplacée par le Règlement général pour la protection des données ( RGPDRGPD) entré en vigueur le 25 mai 20185. En 2019, le législateur français a adapté la loi de 1978 pour laisser la part belle au Règlement en ce qui concerne les traitements de données personnelles à l’égard des personnes physiques. 

L’étude des interactions entre l’intelligence artificielle et la protection des données personnelles se fera donc à la lumière des notions clés du RGPD, relativement adaptées et des droits et principes qu’il consacre, plutôt résilients.

1. L’adaptation des notions clés du RGPDRGPD aux nouveautés de l’IA

L’une des nouveautés majeures de l’IA...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPEEJIA.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Introduction
Suivant
L'autonomie individuelle à l'épreuve de l'IA