Sommaire

Invite shell (prompt)

Une fois connecté à un terminal texte, un programme - nommé shell - est lancé automatiquement. Il permet de saisir les commandes que nous évoquerons plus loin.

Le shell indique qu’il est en attente d’une instruction en présentant une invite (ou prompt) en début de ligne.

Suivant la configuration prédéfinie par l’éditeur de la distribution Linux, cette invite peut prendre plusieurs aspects, par exemple sur Red Hat, Fedora ou CentOS :

[nicolas@doe tmp]$

Sur Debian ou Ubuntu :

nicolas@doe:~$

Ou encore :

[root@doe bin]#

L’élément à retenir dans les invites que nous venons de présenter, est le dernier caractère de chacune : un $ ou un # dans la plupart des cas. En effet, il indique que l’utilisateur actuel connecté est soit un utilisateur quelconque sans droits particuliers ($), soit l’administrateur qui possède tous les droits nécessaires à la configuration et à la maintenance du système (#).

Les autres informations présentées dans l’invite du shell sont le nom de l’utilisateur (avant le @), le nom de la machine (doe) et le nom du répertoire courant (tmp, ~ et bin).

Pour simplifier les exemples suivants, l’invite du shell sera réduite à ce dernier caractère ($ ou #), éventuellement précédé du nom de l’utilisateur entre crochets :

$

ou :

[nicolas]$