Sommaire

Helm

1. Origine du besoin

Même dans le cas d’une application simple comme MailHog, le déploiement réclame un certain nombre de déclarations :

  • un déploiement (deployment),

  • une déclaration de service (service),

  • une demande de volume persistant (persistent volume claim),

  • une règle de publication (ingress).

Malheureusement, dans le cas où l’on ne souhaiterait pas publier l’application sur l’extérieur ou ajouter de volume persistant, il n’y a pas d’autre solution que d’éditer les fichiers à la main avant de les soumettre au cluster ou de n’envoyer qu’une partie des fichiers vers l’API de Kubernetes.

Afin d’éviter ces opérations manuelles, il est possible de faire appel à des préprocesseurs qui prendront ces fichiers en entrée et y appliqueront des modifications avant de les soumettre à l’API de Kubernetes.

Dans le cas de Helm, ce travail de préparation des fichiers se fait à l’aide du moteur de template du langage Go.

2. Création d’un chart

La création d’un package se fait à l’aide de la commande helm suivie des options suivantes :

  • le mot-clé create,

  • le nom du chart à créer.

Pour créer un chart pour l’application MailHog, lancez la commande suivante :

$ helm create mailhog helm create

3. Contenu d’un package

a. Structure d’un package

Par défaut, cette ...