Sommaire

Mais qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

Comme nous venons de le voir, l’intelligence artificielle n’est pas une science nouvelle. Cependant, qui peut affirmer avoir vu une intelligence artificielle ? Personne ! Elle est inaudible, inodore et invisible. Les robots, les voitures autonomes ne sont pas ce que l’on peut appeler des intelligences artificielles, ce sont des machines utilisant de cette intelligence.

Comme vous avez sans doute dû le constater ou aurez l’occasion de le faire en lisant cet ouvrage, l’intelligence artificielle n’est autre qu’une série de formules mathématiques donnant naissance à des algorithmes ayant des noms plus étranges les uns des autres. Nous parlons alors de probabilités, de statistiques qui n’ont rien d’intelligent au sens où nous pouvons la qualifier pour les êtres humains.

L’intelligence artificielle se décline en deux parties. La première est le Machine Learning, se basant sur l’utilisation des statistiques pour donner la faculté aux machines "d’apprendre", quant à la seconde partie appelée Deep Learning (apprentissage profond), il s’agit d’algorithmes capables de s’améliorer de façon autonome grâce des modélisations telles que les réseaux de neurones inspirés du fonctionnement du cerveau humain reposant sur un grand nombre de données.

Nous irons donc jusqu’à affirmer ...