Sommaire

Architecture générale de MongoDB

1. La MongoDB:mise à l’échellemise à l’échelle

Lorsque l’on évoque l’architecture des bases de données, on en vient inévitablement à parler de déploiement, de taux de disponibilité, de réplication, de tolérance aux pannes, de reprise sur incident... et de mise à l’échelle (scaling). Une base de données devant servir de très nombreuses requêtes devra tôt ou tard faire face à la problématique de la mise à l’échelle ; le serveur sur lequel elle réside est très sollicité et nous allons être amenés à devoir augmenter sa capacité de stockage en mémoire RAM, nous allons ajouter des disques durs, des processeurs… Cette augmentation des performances d’un serveur par ajout de composants matériels porte le nom de mise à l’échelle verticale (vertical scaling) ; il faut se la représenter comme une pile sur laquelle on va rajouter des choses (disques, CPU...) pour illustrer cette idée de verticalité. Par opposition à cette verticalité qui atteint vite ses limites (jusqu’où peut-on aller pour gonfler les capacités d’un seul serveur ?), le concept de mise à l’échelle horizontale (horizontal scaling) s’est développé, consistant à distribuer d’énormes ...