Sommaire

Pourquoi consolider ?

La virtualisation est de plus en plus répandue dans les entreprises. Elle ne doit pas pour autant être systématique. Avant de lancer un projet de virtualisation, vous devez en mesurer toutes les conséquences ainsi que tous les avantages potentiels. Comme pour beaucoup de choses, il est recommandé de penser grand mais de commencer petit.

1. Virtuel versus Physique

En première approche, virtualiser permet de s’affranchir des contraintes matérielles tout en permettant un meilleur rendement. L’approche par des serveurs physiques est la plus simple au départ, mais elle se complique avec le nombre. En plus de la maintenance des systèmes d’exploitation et des applications, il faut gérer le cycle de vie du matériel :

  • Pannes matérielles.

  • Mises à jour des BIOS, firmwares, pilotes.

  • Cycles d’amortissement.

Bien sûr, les solutions à ces problèmes sont bien connues et peuvent tout à fait être gérées dans les règles de l’art. Mais il y a toujours le risque d’un nouveau modèle de serveur qui vient en remplacement du précédent, pour lequel votre image d’installation de Windows ne contient pas le bon pilote. La virtualisation vous propose de masquer cette gestion afin de vous consacrer à des tâches présentant plus de valeur ajoutée.

a. Optimisation des coûts

Un des objectifs de la virtualisation est la réduction des coûts ...