Sommaire

Introduction à .NET

Nous vous disons depuis le début de cet ouvrage que PowerShell tire sa puissance du Framework .NET. L’heure est enfin arrivée, il est temps d’entrer dans davantage de détails.

Pour faire simple, lorsque Jeffrey Snover a conçu PowerShell, le Framework .NET venait de naître et sa popularité se faisait grandissante dans la communauté des développeurs. En effet, celui-ci offre un très grand nombre de fonctions prêtes à l’emploi qui permettent d’accroître significativement la productivité des développeurs. Ces fonctions prêtes à l’emploi - appelées « classes » dans le jargon - évitent au développeur d’avoir à réinventer la roue, ainsi ces derniers peuvent se focaliser davantage sur le code utile de leur programme.

Snover a donc succombé aux sirènes du Framework .NET, pour notre plus grand bien, et nous n’allons pas nous en plaindre, bien au contraire !

Ainsi, lorsque nous utilisons PowerShell, nous utilisons indirectement le Framework .NET. Par exemple lorsque nous déclarons une variable, cette dernière utilise un type du Framework .NET et non pas un type spécifique à PowerShell (bien qu’il puisse en exister quelques-uns).

Parfois, lorsque PowerShell ne possède pas la commande que nous voulons, nous pouvons être amenés à appeler directement certaines classes du Framework ...