La motivation

Un facteur essentiel de la réussite du déploiement de Scrum est la motivation pour laquelle ce déploiement est fait.

Il est clair que si le prétexte est juste de dire « on fait de l’Agile » en plaquant simplement un rythme de Sprints et quelques réunions du type des cérémonies Scrum dans une organisation dont la philosophie et les modes opératoires restent hérités des méthodes « anciennes », cela ne fonctionnera pas vraiment.

De même, prétendre à l’Agilité en se contentant de bâtir l’approche autour de l’utilisation de tel ou tel logiciel à coloration Agile n’a pas de sens.

En outre, une motivation saine passe par une bonne compréhension des objectifs de l’Agilité en général : pour ce faire, il suffit de se référer aux 4 valeurs et 12 principes sous-jacents de l’Agilité. Si vous (ou votre organisation) n’y adhérez pas, mieux vaut reconsidérer l’adoption de Scrum ou toute autre méthode Agile.

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DP3SCRU.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
État des lieux
Suivant
Big-Bang ou déploiement progressif ?