Sommaire

La suppression de tables

La suppression de tables est une opération simple mais qu’il faut manier avec prudence. La suppression est le plus souvent définitive. Il n’y aura aucune possibilité de récupérer les données de la table une fois l’ordre lancé.

1. L’ordre DROP

L’ordre DROP permet de supprimer définitivement une table. La table et son contenu sont supprimés. L’order DROP est aussi utilisé sur d’autres objets de base de données comme les vues ou une base.

On utilise souvent l’ordre DROP juste avant la création d’une table. Ainsi, on évite les erreurs sur la table existante.

La commande détruit automatiquement les index et contraintes posés sur cette table ainsi que les commentaires. En revanche, l’ordre ne détruit pas les synonymes.

S’il s’agit d’une table sensible, il est préférable de la sauvegarder au préalable par un CREATE ... AS SELECT … par exemple.

Attention : la table ne doit pas être en cours d’utilisation par une autre personne.

Dans le cas d’une fausse manipulation, il ne sera pas possible de récupérer la table (ROLLBACK). Certaines versions de SGBDR autorisent la récupération après un DROP (Oracle à partir de la version 10g, par exemple).

Dans MySQL et SQL Server, les ordres de manipulation de tables entraînent une validation automatique (COMMIT). Il est donc impossible ...