Sommaire

Une infrastructure hautement disponible

En tant que P-Seller, Microsoft me contacte régulièrement pour me proposer d’effectuer des avant-ventes avec leurs clients. Les avantages pour ce dernier sont multiples : je ne porte pas le discours Microsoft mais bien un discours indépendant et surtout je mets en place l’infrastructure que j’ai défini avec le client. Il n’y a donc plus d’écart entre ce qui est vendu et ce qui est effectivement mis en place…

C’est dans ce cadre qu’un AM Microsoft (Account Manager) me contacta pour me proposer une avant-vente avec un prospect souhaitant principalement externaliser la maintenance en condition opérationnelle de ses applications critiques : financières et de gestion des relations avec les clients CRM (Customer Relationship Management). Dans ce cas-là, la priorité est de proposer un niveau de disponibilité du système d’information sans faille. Le SPOF (Single Point Of Failure) se situe bien souvent au niveau de l’interconnexion entre le réseau du client et le cloud public Azure. À cette époque, Microsoft proposait, via son programme béta, la possibilité de créer une réplication interrégion des machines virtuelles hébergées dans Azure. Expliqué plus simplement : des machines virtuelles à Amsterdam (Europe de l’Ouest) sont répliquées à Dublin (Europe du Nord), ainsi, si le datacenter ...