Définition d’un Defect

1. Rappels de définitions normées

Avant de nous diriger vers un descriptif du module le plus visible de Quality Center, nous nous permettons un rappel nécessaire.

a. Défaut, vice caché et anomalie

Lorsque vous entrez dans une boutique de prêt-à-porter ou une concession automobile et que vous faites l’acquisition d’un vêtement ou d’un véhicule, vous remarquerez occasionnellement qu’il comporte un défaut qui n’était pas visible au premier regard.

C’est ce que les industriels nomment un "vice caché", expression dont il ne faut pas nécessairement croire en une volonté du constructeur - qui d’ailleurs parfois est contraint à des rappels de produit signalés par voie de presse.

Dès lors, ce défaut est visible, il n’est plus un vice caché, mais une anomalie, c’est-à-dire un "défaut révélé". Cette mise en évidence n’étant pas orale, il existe donc des documents pour la décrire : un rapport d’anomalie.

Notez qu’il y a souvent confusion entre l’anomalie et le rapport d’anomalie, ce qui est naturel. Si vous souhaitez éviter cette confusion, employez préférentiellement le mot "défaut" pour désigner la partie du produit considérée, et "anomalie" ou "rapport d’anomalie" pour...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPALMQC.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Piloter l'exécution des campagnes
Suivant
Les mauvaises pratiques observées