Sommaire

Exécution de commandes

Les commandes saisies par l’utilisateur peuvent être de natures différentes :

  • alias ;

  • commande interne ;

  • commande externe.

1. Commandes internes du shell

On qualifie d’internes les commandes intégrées au shell. Leur exécution ne génère pas de sous-processus.

Les commandes internes sont essentiellement composées d’outils permettant de modifier l’environnement du shell : changement du répertoire courant (cd), définition de variables (set, unset, etc.) et d’alias (alias, unalias), structures de contrôle (if, for, while, etc.), etc.

La liste exhaustive des commandes internes comprises avec le shell Bash est : :, ., alias, bg, bind, break, builtin, caller, case, cd, command, compgen, complete, compopt, continue, declare, dirs, disown, echo, enable, eval, exec, exit, export, false, fc, fg, for, function, getopts, hash, help, history, if, jobs, kill, let, local, logout, mapfile, popd, printf, pushd, pwd, read, readarray, readonly, return, select, set, shift, shopt, source, suspend, test, time, times, trap, true, type, typeset, ulimit, umask, unalias, unset, until, wait, while.

La page de manuel du Bash (man bash) détaille les commandes internes qui ne sont pas étudiées dans cet ouvrage.

2. Commandes externes

Les commandes externes regroupent tous les fichiers exécutables présents sur le système de fichiers. Leur exécution génère un processus fils du shell qui a interprété ...