Les trois piliers de la calibration mécanique Calibration:mécanique

Quel que soit votre type d’imprimante 3D, vous devrez passer par des réglages essentiels au bon fonctionnement de votre machine.

Mais avant de régler les paramètres de votre imprimante ou de votre logiciel de découpe, il est important de procéder à la calibration de base, que j’appelle "les 3 piliers d’une bonne calibration d’une imprimante 3D". Si ces piliers ne sont pas respectés, vos réglages futurs risquent de ne pas être bons et vous risquerez de chercher un problème là où il n’y en a pas.

Les étapes dans l’ordre sont : le parallélisme, la distance buse-plateau et le réglage de la tension des courroies.

1. Premier pilier : le parallélisme Parallélisme

Avant de parler parallélisme, parlons de la notion de parallèle. Nous allons donc revenir sur les notions de base de géométrie. Alors, tout d’abord, que veut dire parallèle ? En géométrie, on parle de deux droites parallèles lorsque celles-ci n’ont aucun point en commun. Elles vont dans la même direction et ne se croisent pas.

images/Ch4_S3_1_IMG1.png

On parle également de plans parallèles lorsque deux plans sont parallèles l’un par rapport à l’autre. En impression 3D par dépôt de filament fondu, le plan représenté par le déplacement de la buse...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF3DIMP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
La séquence de remise à l'origine des axes
Suivant
Quel environnement pour votre imprimante 3D ?