Sommaire

Vérification et paramétrages de filesystem

1. Vérification et réparation

Un filesystem peut devenir incohérent dans le cas d’un arrêt anormal du système. Ceci est dû aux écritures physiques différées qu’impliquent les entrées/sorties en mode bloc.

Lors du démarrage du système, un contrôle d’intégrité de certains types de filesystems est réalisé par la fsckcommande fsck. Sur la plupart des versions, l’ordre et l’éventuelle simultanéité de ce contrôle sont demandés par un champ du fichier des filesystems (/etc/vfstab pour Solaris, /etc/fstab pour Linux et HP-UX).

Le temps d’exécution de la commande sur un filesystem non journalisé peut être long car celle-ci parcourt le disque à la recherche de diverses incohérences avec un algorithme en plusieurs passes.

De plus en plus, la commande n’est véritablement lancée que si le filesystem n’a pas été démonté correctement (un indicateur dans le superbloc permet de le savoir).

Dans certaines rares circonstances (doute sur l’intégrité physique du disque, vérification avant sauvegarde...), l’administrateur peut souhaiter lancer lui-même cette commande.

Il convient alors de démonter le filesystem au préalable. De plus, le nom du filesystem (partition ou volume logique) doit être donné sous ...