RTC : Réseau Téléphonique Commuté

1. Principes de base

À l’origine du transport des conversations téléphoniques, il s’est agi d’établir pour une durée dépendante des utilisateurs une interconnexion, ou circuit Circuit, entre différentes machines à différents niveaux d’un réseau organisé et dédié, le réseau téléphonique. Les premiers équipements en charge des interconnexions étaient manipulés par des opérateurs, le circuit était en quelque sorte "manuel".

Le réseau téléphonique est devenu Réseau Téléphonique Commuté lorsque cette interconnexion s’est automatisée, gérée donc par des commutateurs Commutateurs ou autocommutateurs. Autocommutateurs

images/01dp01.png

Au départ, le RTC était constitué de commutateurs électromécaniques Commutateurs:commutateurs électromécaniques qui eux-mêmes avaient remplacé les tables d’opératrices où l’interconnexion entre usagers était réalisée manuellement. Le symbole "X" de la commutation évoque notamment un contact physique entre partie entrante et partie sortante, on parle de commutation spatiale dans ce cas.

Une hiérarchie a été définie par les opérateurs pour distinguer les fonctionnalités et champs de compétences...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DP3TOIP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Introduction
Suivant
Les principes de la commutation temporelle