Les principaux filaments rigides

Ce sont les matériaux les plus utilisés dans l’impression 3D de dépôt de fil. On y retrouve trois acteurs principaux : le PLA, l’ABS et le PETG.

1. PLA

Nom complet : Acide polylactique (PolyLactic Acid en anglais)

Le PLA est facile à imprimer et c’est le matériau idéal pour débuter en impression 3D.

Cependant, il se dégrade avec le temps. Il ne faut surtout pas exposer le PLA à de fortes chaleurs (par exemple, laisser une pièce en PLA dans une voiture garée en plein soleil), car le PLA se ramollit à partir de 55 °C - 60 °C.

Applications :

  • Pièces à usage décoratif ou esthétique.

  • Prototypage et validation de formes sans mises sous contraintes.

Résistance du matériau:

  • Température : dilatation à partir de 55 °C - 60 °C.

  • Humidité : faible résistance, très sensible à l’humidité.

  • UV : résistance faible.

  • Chimique : le PLA pur est résistant à tous les dissolvants. Aucune réaction d’oxydation possible. Cependant, le PLA reste sensible à la détérioration par hydrolyse (présence d’eau).

  • Biologique : très sensible à la biodégradation.

  • Mécanique : impressions rigides et fortes. Filament cassant.

Sécurité :

  • Faibles émissions de COV.

  • Nocivité de l’impression : faible.

Écologie/Recyclage...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF3DIMP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Les dérouleurs de bobine
Suivant
Les filaments flexibles et semi-flexibles